Salta, le Nord-Ouest aride…

Salta - Argentine

Hé voila on change nos plans! On avait pourtant bien planifié au départ: après Iguaçu on devait prendre la direction de Cordoba puis de Buenos Aires. Mais les conseils et les avis enthousiastes, des voyageurs que nous rencontrons, nous font prendre la direction opposée: celle de Salta, du Nord-Ouest argentin et de ses paysages montagneux et arides.

Objectif Salta :

Fini la jungle et les coins à touriste, on va se perdre un peu :-)
C’est parti pour plus de 1500km et 22h de bus. C’est un vrai plaisir ces bus… Je ne sais pas ce que je préfère, les clips style années 80 jusqu’à 2h du mat à fond (il y a des prises écouteurs mais la compagnie veut faire profiter tout le bus… sympa) ou le mec derrière toi, qui comme tout le monde pète un plomb au bout de quelques heures et cherche absolument à se caler en mettant ses genoux ou ses pieds (avec un peu de chance il revient juste d’un trek) directement dans le dossier de ton siège entre ta 3eme et 4eme lombaire.

Au bout de 20h tu peux te transformer en animal… Je me suis battu 3 fois avec le type derrière, j’ai commencé à ronger l’accoudoir commun avec Clément histoire qu’il arrête de le monopoliser et j’ai mangé la moitié des objets non identifiés sous mon siège, reliquats des voyages précédant.

Tu veux juste t’échapper et courir, histoire de faire dégonfler tes jambes où 3 litres d’eau se sont accumulées.
Première impression à la descente du bus « Houla ça caille », on passe de prés de 40°C à Puerto Iguaçu pour seulement 20°C vers Salta (c’est pas la mort c’est sûr, mais on s’était habitué ;-) , on est assez haut (1200m).

Dans le bus on a rencontré un jeune qui venait de bosser 6 mois à Iguaçu et qui retournait chez lui à Salta et coup de bol il connait l’auberge où on doit dormir ainsi il appelle un de ses potes qui y travaille et on vient nous chercher directement à la gare, c’est pas royal ça ?

L’auberge est pas mal, un bel extérieur, mais direct on nous propose des tours organisés pour visiter la région. Après un petit tour en ville pour comparer, il s’avère que l’auberge se prenait une bonne commission pratiquement 30% on a eu le malheur de demander la raison de la différence de prix, aie! Ils ont pas apprécié, du coup ils n’étaient plus trop sympathiques par la suite mais bon en s’en fiche…

Vous vous rappelez ? On voulait sortir du circuit touristique, on pensait donc louer une voiture et tout faire par nous même mais le prix est prohibitif du coup on a du se rabattre sur les sorties organisées plus accessibles (ah budget quand tu nous tiens!).

Nous avons donc réservé 3 sorties (on a pu obtenir une bonne réduction) vers Cachi, Cafayate et les Salinas Grande (lac de sel). Sachant que l’attrait principal des sorties n’est pas la destination finale mais plutôt les paysages que vous pouvez admirer au cours du trajet.

1ère excursion : Cachi

L’altiplano et sa vallée aux cactus restera un de nos souvenir les plus marquant de ces 3 jours à Salta. L’immensité de ce paysage vous fait réfléchir et vous sentir tout à coup bien petit !

2ème excursion : Cafayate

Les vallées creusées par les pluies, les couleurs très contrastés et la dégustation des vins des caves régionales valent vraiment le coup d’œil (et de glotte) !


Dédicace aux amis du boulot de Clem, le Padawan a encore frappé :-)

3ème excursion : Salinas Grande

Un endroit vraiment stupéfiant qui nous donne un bon avant goût de ce que nous verrons au Salar de Uyuni en Bolivie d’ici quelques semaines!

En revenant nous nous arrêtons dans le petit village de Pumamarca, au nord de Salta. Nous mangeons un morceau et on s’aperçoit que les festivités du carnaval commencent. Quoi de mieux pour nous qui souhaitons partager des moments avec des locaux. Ici ils nous accueillent avec joie et nous font participer à la fête. On est bien loin des villes … tout est construit en terre, les gens sont d’une simplicité et d’une gentillesse déconcertante… peut-être grâce au vin ;-) .

Voilà donc ce moment de bonheur et de partage avec des gens plus que locaux !